Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Petits riens sur tout > Pourquoi pratiquer une discipline

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

2 commentaires

Publié le samedi 6 janvier 2007 dans la rubrique :

Petits riens sur tout

Pourquoi pratiquer une discipline artistique ?

J’ai eu un pépin avec ma clarinette, qui a falli me pousser à l’abandon. Je vous rassure, maintenant c’est arrangé. J’en ai parlé sur le forum des clarinetteux, et la discussion a glissé sur les motivations qui pouvaient pousser les adultes à prendre des cours de musique. Puis sur les difficultés que cela pouvait engendrer, tant du côté de l’élève que de celui du prof.

Ce sujet m’a semblé avoir toute sa place dans la cabane. J’imagine que beaucoup d’entre nous pratiquent, à des niveaux divers, une activité d’ordre culturel : musique (ça c’est moi, et pour l’instant je me sens un peu seule, depuis le départ de Vyo), dessin (Uma, VM qui si j’ai bien compris a eu dessiné au cours du dernier millénaire)... Peut-être y a-t-il des gens qui appartiennent à une troupe de théâtre amateur, ou qui font de la danse folklorique, ou chantent dans une chorale, ou prennent des cours de peinture (quel que soit le support), ou s’essaient à l’artisanat d’art pour fabriquer des objets décoratifs... Il existe une foule d’activités qui font appel à la créativité.

Si c’est votre cas, qu’est-ce que cela vous apporte ? J’imagine que les motivations doivent être extrêmement nombreuses : envie de faire quelque chose au sein d’un groupe ou d’un atelier, curiosité pour une technique, réalisation d’un désir d’enfant, besoin d’apprendre quelque chose de nouveau pour vérifier si l’on est encore capable d’apprendre... Il y a sûrement autant de motivations que de personnes.

Pour ma part, la musique et l’écriture sont deux disciplines pour lesquelles j’étais douée quand j’étais môme. Pour la musique, je n’ai pas pu prendre de cours ; pour l’écriture... il paraît que « c’est pas un métier ». Donc, clairement, je fais partie de ces gens qui tentent de rattraper quelque chose, avec toutes les frustrations que cela peut engendrer. Quand il s’est avéré que j’avais atteint mes limites au piano (limites physiques, j’ai une main abîmée à cause d’une chute de cheval il y a près de 25 ans) et que je ne pouvais plus progresser, j’ai décidé d’aborder un nouvel instrument. Je trouve très gratifiant le fait de progresser, semaine après semaine, et de constater le chemin parcouru depuis trois mois, ou depuis un an... En outre, chaque cours est un moment complètement hors du temps, où je suis tellement concentrée sur ce que me demande le prof que j’oublie absolument tout. Je sors de ce cours la tête complètement vidée, nettoyée, aérée. C’est véritablement le seul moment de la semaine qui me procure un véritable repos, j’en sors complètement dopée.

Voilà, maintenant c’est à vous de vous y coller. Je relève les copies dans deux heures...

Recommander : 
 

Vos réactions

 
Pourquoi pratiquer une discipline artistique ?
6 janvier 2007 23:24, par Vieux motard

La motivation, je pense que c’est la curiosité en premier. On se dit : « Qu’est-on capable de faire ? » C’est souvent un défi envers soi-même. J’apprends le plus possible par moi-même et çe ne me réussi pas trop mal jusqu’ici.

Je n’ai pas vraiment appris le dessin, tout au plus un peu à l’école, j’ai simplement dessiné quand j’en avait envie, c’est tout Mais bon, je suis très loin de savoir faire ce qu’un vrai dessinateur artistique fait. J’apprendrais sans doute quelque chose avec Uma quand ça me prendra de dessiner, je cherche encore l’inspiration.

Pourquoi pratiquer une discipline artistique ?
6 janvier 2007 23:25, par Umanimo

Apprendre, j’adore ça ! La curiosité comme le dit VM. J’aime toujours en savoir plus. Mes périodes de vie les plus heureuses, c’était à l’école (primaire, secondaire et surtout celle des Beaux-Arts). Quand j’ai dû me « reconvertir » après que ma boite ait fermée, j’ai été ravie de reprendre des études. Je suis décidément une étudiante dans l’âme.

Cependant, j’aime apprendre tout le temps, et pas seulement une seule discipline. C’est pour ça que j’aime lire aussi. On apprend toujours quelque chose.

Maintenant pour en venir au dessin, pour moi, ce n’est pas une discipline artistique, c’est ma vie, ma respiration. Certes j’ai arrêté de « respirer » pendant plus de 10 ans, le temps du début de notre relation avec mon hom et que ma fille commence à être autonome. J’ai repris un peu en 2004, puis nouvelle pause en 2005 et 2006 pour des raisons que la plupart d’entre vous connaissent.

Là, je recommence. C’est un besoin plus qu’autre chose. Donc je ne peux même pas en parler en termes de loisir. Bref, je n’ai pas l’impression de vraiment pouvoir parler du sujet.

J’ai l’impression que le dessin, c’est un peu comme pour toi, DB, l’écriture, quelque chose que je fais naturellement, sans (presque) avoir eu besoin d’apprendre.

 

À vous d'écrire

 

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Ce que vous avez raté en août"