Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Petits riens sur tout > Oh la vache !

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

4 commentaires

Publié le mercredi 4 novembre 2009 dans la rubrique :

Petits riens sur tout

Oh la vache !

Je viens de faire une découverte. C’est une révélation, un éclair fulgurant. Un aspect de ma personnalité que j’ignorais jusqu’à ce que... Bon sang, c’est horrible : je suis obsédée par les vaches.

J’ai réalisé ça voici quelques jours. À cause d’un billet posté par Gaël sur son blog. Je ne sais pas très bien comment cette histoire a commencé. Quelqu’un, quelque part, a lancé un « concours des vaches ». Je suppose qu’il doit s’agir d’une sorte de chaîne entre blogueurs qui se « taguent » ; en fait, je n’en sais rien. Mais quand j’ai vu le mot « vaches » sur le blog de Gaël, paf, ni une ni deux, hop ! Crac.

J’ai pourtant fait mon apparition sur Internet, il y a très, très, trèèès longtemps, sous la forme d’une vache à lunettes roses en forme de cœur. En toute logique, c’était sur un forum aquariophile. Cherchez pas à comprendre.

J’habitais alors dans une montagne lointaine, où il fait très froid, où il pleut beaucoup et où il n’y a que des vaches. Partout. Je voyais plus de vaches que d’êtres humains. Alors je me suis déguisée en vache. Voilà.

Quand Gaël a posté un deuxième billet sur ce fameux concours de vaches, je suis entrée dans un état second. Une force inconnue a guidé ma main vers le petit bouton « ajouter un commentaire » et, comme en transes, je me suis mêlée de la conversation où j’étais même pas invitée. Dans ma tête, résonnaient des voix en chœur : « Vaches ! Vaches ! Vaches ! » Je vous assure, c’était assez impressionnant. J’ai raconté dans mon commentaire que j’avais écrit un truc sur l’élevage, et je suis repartie tranquillement, persuadée qu’à part dans ce billet (admirable, au demeurant), je n’avais toujours mis que des photos de petits chats sur mon site.

Erreur ! Aveuglement ! L’évidence m’est apparue, lumineuse, limpide, flottant dans un halo surnaturel devant mon regard incrédule : le Jardin, amis jardineux (et probablement déjà complètement effondrés devant la nullité de cette page), le Jardin est bourré de vaches ! Y’en a partout ! J’en ai enfin fait le constat en lisant le troisième billet de Gaël (qui doit aussi avoir un sacré problème, entre nous, mais bon), dans lequel j’accédai entre parenthèses à la consécration suprême, citée, moi, avec un lien qui arrive ici, la grande classe internationale. Si vous arrivez à comprendre ce que je vous raconte, vous êtes vraiment très forts.

Bien sûr, j’avais déjà fait un bon stock de bovidés en écrivant, pendant un mois, Le p’tit journal estival du Cantal. Le dernier épisode de cette petite chronique parlait d’un paysan de mes voisins, le Troll, qui vivait avec (je me cite) « quatre vaches et un taureau salers ». J’avais écrit également quelques « vrais » articles, parus dans le journal et tout et tout, sur la fête de l’estive à Allanche (avec l’interview exclusive d’un veau salers, qui avait donné un élan décisif à ma brillante carrière de journaliste de terrain), sur le Salon de l’agriculture...

Mais ce qui fait peur, c’est que je n’en suis pas restée là. J’ai quand même trouvé le moyen de trouver un troupeau dans une fête foraine à Lavaur. J’ai affronté le froid et les éléments hostiles pour photographier un train avec des vaches qui broutent devant, convaincue que j’étais que l’un ne pouvait se concevoir sans les autres.

Alors bien sûr, ma dernière crise date d’il y a environ un an, à l’occasion de ce fameux concours agricole de miss, quand ma névrose a atteint son paroxysme. Mais si ça me reprenait à nouveau ? Vous vous rendez compte ?

Peut-être qu’il faudrait que je reste cloîtrée chez moi, afin de ne pas m’exposer au danger. Le risque de me voir saisie à nouveau par l’obsession ruminante est trop grand. Si je croisais encore un veau sans le vouloir ? Que pourrait-il se passer ?

Non, c’est terrible, je préfère ne pas y penser. En fait, je crois que, pour ma protection, il faudrait censurer les blogs qui parlent de vaches.

Je sais pas c’que j’ai, j’me sens maaaal...


Allez, pour se remettre, un peu de musique, tiens.

Post-scriptum

Ne vous inquiétez pas. Ça va passer.

Recommander : 
 

Vos réactions

 
Oh la vache !
4 novembre 2009 10:54, par gael

oui je pense qu’il s’agit de retombées de la crise de la vache folle...

en commentaire chez moi, on me donne cette adresse...

http://scripturassion.hautetfort.co...

Oh la vache !
4 novembre 2009 11:58, par DB du Jardin

Ah oui en effet, voilà quelqu’un qui se montre beaucoup plus atteint que moi ! :-)

Oh la vache !
30 novembre 2009 13:36, par valh

Le Troll (dit parabole man) est toujours là, juste traumatisé par un accident de voiture, il sort de moins en moins de chez lui.. Il a toujours le don des remarques acides et il adore nous faire remarquer qu’on est en vacances... Je crois que Cantal = obsession pour les vaches. Je ne fais jamais de retape pour mon blog, mais tu es une (ex) voisine, quand même, alors va voir par là http://la-salers-enragee.mabulle.com (attention à l’allergie)

Oh la vache !
30 novembre 2009 16:05, par DB du Jardin

Valh-> Non mais tu te rends compte, t’as vu ton blog ? C’est plein de gros mots partout : tu écris tout le temps « Can... » J’y arrive pas. « Cant.. ». Non, je peux pas. Tu écris tout le temps « Montagne maudite ». Pis la bannière ! Deux ex-voisines !

Tu noteras que moi j’ai mis un bananier, dans ma bannière. MON bananier, le bel Arthur, symbole de soleil, de chaleur, de beau temps, tout ça.

Bon, allez, welcome quand même, chère (ex)voisine !


Pour les autres Jardineux : Valh, c’était ma voisine dans la Montagne maudite, celle qui habitait juste à côté du tas de fumier d’Hugolin ! :-)

 

À vous d'écrire

 

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "Le Journal de 5h12"