Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Mon press-book > Le raz-de-marée en Indonésie a (...)

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le vendredi 21 juillet 2006 dans la rubrique :

Mon press-book

International

Le raz-de-marée en Indonésie a fait près de 550 morts

Le raz-de-marée qui a frappé lundi les côtes du sud de l’île de Java, dans l’océan Indien, a fait près de 550 victimes, selon le dernier bilan daté du jeudi 20 juillet. Plus de 460 personnes ont été blessées, et plus de 320 sont portées disparues. En outre, les autorités dénombrent plus de 50 000 sinistrés. C’est dans la station balnéaire Pangandaran que les pertes sont les plus importantes.

Répondant à différentes critiques parues dans la presse, le ministre de la Recherche et de la Technologie nie avoir négligé de transmettre une alerte au tsunami envoyée par l’Agence de sismologie de Jakarta. Et selon le chef de cet organisme, Fauzi, il n’existe pas de « procédure méthodique indiquant aux autorités comment convoyer le message à la population. » Ainsi, les centaines de SMS envoyés par l’Agence, et qui indiquaient uniquement la longitude et la latitude du séisme à l’origine du raz-de-marée, n’ont pas pu être correctement interprétés. D’autant plus que, selon le porte-parole de la présidence, Andi Mallerangeng, ces messages ne faisaient pas mention d’un danger imminent de tsunami. Quoi qu’il en soit, vingt minutes seulement s’étaient écoulées entre le séisme de magnitude 7,7 et l’arrivée de la vague sur les côtes ; un laps de temps trop court, selon le gouvernement, pour alerter les habitants. La mise en place d’un système d’alerte est prévue pour 2008.

Les nombreuses répliques du tremblement de terre sous-marin initial maintiennent la population dans une extrême inquiétude. Un séisme de magnitude de 6,2 a ébranlé mercredi les immeubles de Djakarta et la région occidentale de Java, provoquant un mouvement de panique parmi les habitants qui se sont rués dans les rues, désertant les gratte-ciels. Cette secousse n’a causé aucune perte humaine, mais sa puissance a plongé les Indonésiens dans la terreur.

L’aide humanitaire a commencé à s’organiser mercredi avec l’arrivée de camions du Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies. L’ONG française Médecins du monde (MDM) a indiqué envoyer une mission d’évaluation sur place.

Le raz-de-marée du 26 décembre 2004 avait tué plus de 220 000 personnes, mais avait alors épargné cette région de l’île de Java.

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Dans la même rubrique

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "La Route"