Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > > Musique > La Loire couleurs cuivres

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le dimanche 17 janvier 1999 dans la rubrique :

Musique

Résidence

La Loire couleurs cuivres

Ensemble Odyssée : les cuivres dans tout leur éclat

J’ose à peine le dire : avant d’assister à un concert piano-trompette (avec Dominique Skorny et Didier Martin), je savais à peine ce qu’était un cuivre... « Trompette » rimait avec « fanfare du 11 novembre ». Depuis, j’ai un peu évolué. Et j’ai fait la connaissance de l’ensemble Odyssée, qui m’a définitivement acquise à la cause de ces instruments qui ne sont pas populaires pour rien.

Le 15 janvier, Montbrison accueillait l’ensemble Odyssée à la salle des Pénitents, avec son spectacle Couleurs cuivres. Le coup d’envoi de la résidence départementale de ce quintet de cuivres unique en son genre.

Les musiciens de l’ensemble Odyssée (cinq cuivres et un percussionniste) ne sont pas des inconnus pour les Ligériens : à Saint-Chamond, Andrézieux-Bouthéon, Saint-Etienne, ils viennent régulièrement dans le département présenter leurs concerts, qui unissent toujours musique et spectacle. Leur “must”, Couleurs cuivres, dont ils ont donné d’innombrables représentations en France, a fait l’objet d’un enregistrement public l’an dernier, au théâtre du Parc. C’est ce spectacle qui a été donné à Montbrison, marquant le coup d’envoi d’une résidence départementale conclue avec le Conseil général.

Quelques jours auparavant, les musiciens avaient animé une journée d’initiation aux cuivres, au centre musical Pierre-Boulez, au cours de laquelle une cinquantaine d’enfants avaient découvert les joies de l’orchestre. À l’issue de ce mini-stage, tous ont donné un concert particulièrement dansant, avec impros en duo, rien que ça. Un premier contact avec les cuivres qui ne manquera pas de susciter des vocations. Il suffit de se référer à l’exemple du département de l’Ain, où Odyssée est en résidence depuis trois ans, pour s’en convaincre.

Cependant, le concert Couleurs cuivres n’a pas mobilisé le public... À peine 80 spectateurs pour ce spectacle qu’on ne se lasse pas d’admirer, où l’humour (dans la veine du Quatuor) rivalise avec le talent musical. Ceux qui étaient présents ont été définitivement conquis. Quant aux autres... Ils pourront se rattraper le 8 février au cinéma Family, à Saint-Just-Saint-Rambert. À ne rater sous aucun prétexte !

Maîtrise et découvertes

La veille du concert d’Odyssée, les Montbrisonnais étaient conviés au premier “grand” concert de la Maîtrise de la Loire, à la collégiale Notre-Dame. Première sortie pour les élèves de sixième, et véritable rentrée pour les autres, cette soirée a révélé quelques aspects méconnus du travail de ces enfants qui vont à l’école pour chanter... Outre le répertoire sacré, riche en messes et motets pour voix d’enfants, composés par Delibes, Ropartz ou le prof d’écriture musicale maison, Jean-Pierre Sciau, les élèves de Jacques Berthelon et son équipe se sont lancés dans l’interprétation publique de pièces de jazz, donnant un bon coup de jeune à Duke Ellington, John Coltrane et Charlie Parker.

Une diversité qui donne la mesure de l’étendue des possibilités de ces jeunes choristes, même si, pour ce début de saison, ils se sont parfois montrés un peu (rien qu’un peu) timides. Entre une démonstration de rythme corporel, conduite par Dominique Valdenaire, des accompagnements au piano par de grands élèves et même l’interprétation d’un Salve Regina composé par Anna Tournaire (en classe de 3e), les maîtrisiens se sont, comme toujours, montrés à la hauteur.

Et, en final, ils ont trahi un aspect jusqu’alors caché de leur enseignant Jean-Pierre Sciau, farceur à ses heures, qui s’amuse à composer de courtes fantaisies. Doum doum en est une : un scherzo swing... Doum, dou wah !

Voir en ligne
Ensemble Odyssée
Post-scriptum
Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Dans la même rubrique

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "La petite dame"