Le jardin de DB

Vous êtes ici : Accueil du site > Textes > Le p’tit journal du Cantal > Et alors qu’est-ce qu’on dit (...)

Menu de navigation

Masquer la bannière
Afficher la bannière
 
 

Aux utilisateurs d'Internet Explorer 6,
Votre navigateur ne vous permet pas de bénéficier pleinement des fonctionnalités proposées par ce site. Si vous en avez la possibilité, je vous invite à télécharger gratuitement la dernière version d'Internet Explorer, ou mieux, Mozilla Firefox.

Publié le vendredi 8 août 2003 dans la rubrique :

Le p’tit journal du Cantal

Et alors qu’est-ce qu’on dit ?

Aujourd’hui est un grand jour. Regardez votre calendrier, vous allez comprendre. Je suis la reine du jour, c’est moi qu’on célèbre et qu’on honore... Alors vous ne m’en voudrez pas si je fais un petit caprice. Aujourd’hui, j’ai le droit.

Vu que c’est ma fête et que je l’ai bien mérité, ce jour de célébration intergalactique, je me suis permis de faire un tout petit peu de nombrilisme et, inspirée par un zeste de désœuvrement, je me suis cherchée sur Internet. Pour voir si j’existe bien sur la toile. Allez, j’avoue : l’idée de départ était de vérifier que Signé DB était bien référencé sur les principaux moteurs de recherche. Pas de problème de ce côté-là. Et, je ne sais pas trop ce qui m’a pris, j’ai voulu faire la recherche avec mon nom. Et c’est là que j’ai découvert que je suis quelqu’un d’important.

Vous n’avez jamais cherché votre propre nom sur Internet ? Vous avez tort, c’est très instructif. Vous apprenez des trucs incroyables. Pour commencer, vous découvrez que vous n’avez pas de vie privée, ou si peu. Il suffit que vous vous baladiez sur un site coquin ou facho pour que les méchants spiders vous repèrent et vous dénoncent à quiconque tapote votre identité dans la petite case d’un moteur. Heureusement pour moi, les sites que je fréquente sont... très fréquentables.

Constatez par vous-mêmes : si je me cherche avec Lycos, voici ce que je trouve sur la première page de résultats :

1. L’Union Agricole et Rurale - Groupe Réussir
... délégué Rédacteur en chef Pascal Piganiol Secrétaire de rédaction Dominique Bardel Rédacteurs Jean-Yves Brunon, Renaud Saint-André, ...
http://www.reussir15.com/service.asp
Comme quoi je suis bien SR, ce que je raconte dans mon CV, c’est pas du pipeau.

2. Cichlidsforum Forums - Profil
... Jan 28, 2002 (0.08 Messages par jour) Messages : 36 (0.07% du total) Adresse Email : dominique.bardel@wanadoo.fr Numéro AFC : 0. ICQ Nombre : AIM : Yahoo Messenger ...
http://www.cichlidsforum.com/
bb_profile.php ?mode=view&user=3 ... | Autres résultats de ce site
J’avoue errer sur des forums aquariophiles, si j’avais voulu le cacher c’est raté.

3. Signé DB
Dominique Bardel. Journaliste recherche un poste : rédacteur en chef, chef de service, chef de rubrique, rédacteur.
http://perso.wanadoo.fr/signedb/index.html | Autres résultats de ce site
Ah ! Quand même ! Mais en troisième position, c’est un peu décevant.

4. Dominique Sappey Marinier : Recherche
Dominique Sappey Marinier Université Claude Bernard Lyon 1
http://cisr.univ-lyon1.fr/dominic/recherche_texte.html
Là je comprends pas, le labrador noir s’est bigrement trompé de chemin.

5. Le Forum Aquariophile
Portail Aquariophile Francophone
http://www.forumaqua.com/xoops/html/userinfo.php ?uid=120
Doublement trahie : je hante deux forums aquariophiles.

6. Préfecture du département de l’Hérault 34, concours de l’ENA
Concours de l’ENA, session 2002 : modalités, programmes et épreuves.
http://www.herault.pref.gouv.fr/34/
concours/ena_concours.shtm
Et si je vous disais que j’ai été reçue au concours de l’ENA ? C’est vrai ou pas ? A votre avis ?

Mais quand même, le vrai grand bonheur, le seuil de l’extase, c’est quand je lis ça en bas de la page :

"Lycos vous recommande 
dominique bardel - Cliquez ici pour vendre et acheter dominique bardel sur eBay !
www.ebay.fr&nbsp ;Trouvez tout sur eBay, le no 1 mondial des enchères en ligne ! Cliquez ici"

J’ai enfin le sentiment d’avoir de la valeur. Franchement, en ne m’embauchant pas, vous ne savez pas ce que vous perdez.

Bon. Je vous épargne les résultats trouvés sur Google, Voila, AltaVista et Nomade. J’y suis toujours SR à L’Union, membre active et bavarde sur des sites aquario, et, sauf sur Lycos, j’ai l’immense honneur d’être citée dans le dossier de presse d’un soliste ténor, Frédéric Testa, avec qui d’ailleurs je n’avais pas été vraiment tendre. Mais qui m’aime bien quand même. Regardez voir :

Frédéric Testa
... leur propre répertoire correspondant à leur sensibilité. Dominique Bardel (Critique musicale) Melodies from Croft, Bach, Carissini ... his sensibility. Dominique Bardel (Music critic) Article ...
www.frederic-testa.com/fichiers/dos...
Plus de pages avec www.frederic-testa.com

Je suis également à vendre chez Amazon. Mais je suis malgré tout très frustrée : il n’apparaît nulle part que je sévis en outre sur un forum de journalistes, où je débite ma part quotidienne d’âneries en toute impunité. C’est peut-être ce qui me sauvera : si vous saviez ce que je suis capable de dire, c’est sûr, vous ne voudriez même pas conseiller à votre pire ennemi de m’intégrer à son équipe de rédacteurs. Sauf si...

En bref

DEUX MORTS !

Des nouvelles fraîches de mes cyclotouristes. Enfin, fraîches, ça dépend. A ma connaissance, ils sont déjà deux de moins. Partis se balader à vélo sur le goudron qui fond, sous un soleil de plomb, à gravir des côtes de dingue. Ils en sont morts, les enfoirés. Je sais, je devrais montrer un minimum de compassion. Mais là, non. A largement soixante ans, ce n’est pas en se bourrant de barres multivitaminées achetées à Géant qu’on peut se croire capable de jouer les Anquetil. Dans cyclotouriste, visiblement, il y a surtout "touriste", dans son sens le moins flatteur.

CULTURE GÉNÉRALE : LE COME BACK

Vous vous souvenez quand j’ai piqué ma crise en découvrant que j’étais la seule à ne pas savoir qui est Flavie ? Dans la livraison de mercredi de mon magazine préféré, Télérama, j’ai découvert un papier sur l’évolution des jeux télévisés. Et je suis ravie. Et rassurée. Je ne suis donc pas dépourvue de culture générale : je me suis juste trompée d’époque. Ceci dit, si on me demandait de but en blanc le lien de parenté entre Jules César et Octavien (une question posée dans un jeu dans les années 50), je serais bien embêtée. Et vous ?

JE L’AI RETROUVÉ !

Alain Rémond. Justement, il a quitté Télérama, et je ne m’en suis toujours pas remise. Son billet était la première chose que je lisais, et parfois la seule. Mais cette semaine, encore désœuvrée (décidément, c’est la période post-vacances qui veut ça, sûrement), j’ai acheté Marianne. Ça faisait un bail que je n’avais pas lu ce canard, décidément bien écrit, de mauvaise foi certes, mais délectable. Et qu’est-ce que je trouve à la dernière page ? Mon Alain Rémond ! Y’a pas, ils savent s’entourer, chez Marianne. Rappelez-moi qu’il faut que je leur envoie une lettre de candidature.

L’image de la semaine

Faire son miel

La Planèze, entre Saint-Flour et le Plomb du Cantal, est grillée, crépitante, déssechée. Sur le bord d’une petite route, seuls les chardons survivent. Et font le bonheur des abeilles si lourdement chargées de pollent qu’elles en sont littéralement recouvertes, une légère farine jaunâtre masquant les dessins sur l’abdomen de l’insecte... La sécheresse, on s’en doutait, ne peut pas interrompre la vie de la nature ; elle la perturbe, tout au plus. (Photo Dominique Bardel)

Le lien de la semaine

Voici un lien qui ravira les accros du folklore. Cette semaine, à Murat, se déroule le festival des danses et musiques du monde. En Auvergne, la tradition est une valeur partagée par tous ; et elle s’exprime en premier lieu par la danse en costume, au son des instruments dont la pratique se transmet de génération en génération. Sur cette terre si fortement attachée à son patrimoine, rien d’étonnant à trouver une multitude de festivals liés au folklore, emboîtant le pas au tout premier d’entre eux, celui de Gramat. Mais celui de Murat a une grande qualité : il se déroule dans le Cantal !

Post-scriptum

4 février 2008 : Évidemment, depuis l’été 2003 (cela fait... quatre ans et demi !), certains sites ont changé d’adresse, et si je tapais à nouveau mon nom dans un moteur de recherche, je n’obtiendrais plus les mêmes résultats. Ce petit jeu ne m’amuse plus, même si je m’y livre encore occasionnellement. J’ai actualisé les liens des sites qui existent encore, et Frédéric Testa n’est plus sur la toile.

Recommander : 
 

À vous d'écrire

 

Au hasard

Des articles...
Une photo...

Cliquez sur cette image pour accéder à l'article dans lequel elle est publiée.

Image extraite de l'article "J'ai retrouvé un p'tit bout de Pierre Brunet !"